Menu

All

Monthly popular

Weekly popular

Daily popular

INSPIRER & AGIR – DES HISTOIRES QUI DONNENT ESPOIR

Category archive

Développement durable

Le Guatemala à la conquête de sa biodiversité perdue

dans Développement durable par
Guatemala 1

La République du Guatemala, avec une population estimée à environ 15,8 millions est l’État le plus peuplé d’Amérique centrale. Ayant une riche biodiversité, elle a été toutefois la proie d’atrocités humaines et veut se refaire une place au soleil. Poursuivre…

France : Les territoires à énergie positive prennent leur envol

dans Développement durable par

Ces modèles de développements plus sobres et plus propres que sont les territoires à énergie positive ont le vent en poupe en France. C’est un projet intégral qui oscille autour de six axes avec en fil rouge des projets concrets pour un passage énergétique et écologique en douceur. Jusqu’ici 442 collectivités  se sont engagées dans cette démarche. Poursuivre…

Une piscine parisienne chauffée grâce à l’eau des égouts

dans Développement durable par
img.fac.pmdstatic.net

L’hiver approche à grands pas en Europe. Afin d’accueillir convenablement les habitués des lieux malgré le froid, la piscine Aspirant Dunand, située à deux pas des Catacombes de Paris, a innové en utilisant des moyens totalement écologiques. Ainsi, l’eau des égouts qui traverse sous la piscine est désormais utilisée pour chauffer les bassins et les douches.

La piscine Aspirant-Dunand. Source: nouvellesdeparis.com
La piscine Aspirant-Dunand. Source: nouvellesdeparis.com

Chauffer une piscine municipale est non seulement fort coûteux mais entraîne également une consommation énergétique très élevée. Jusque-là, le chauffage de la piscine Aspirant Dunand au 14e arrondissement de Paris se faisait exclusivement à l’électricité dont la consommation s’élevait jusqu’à 1 310 mégawattheures (MWh) par an. Les responsables de cette infrastructure publique ont voulu investir dans un système de chauffage peu onéreux et écologique pour le bassin faisant 25 mètres de long. Idem pour les douches.

Après plusieurs mois d’essais, le projet a été finalisé et vient d’être implémenté en octobre 2016. Ce nouveau système a réduit la consommation d’électricité de la piscine de 50%.  C’est une première à Paris.

L’idée d’utiliser les eaux d’assainissement est ingénieuse puisque la température de l’eau des égouts varie entre 13 et 20 degrés durant toute l’année, indépendamment des saisons. Un système d’échangeurs thermiques permet aux eaux usées de chauffer celles de la piscine et des douches sans pour autant qu’il n’y ait un quelconque contact direct. La chaleur est captée par des plaques métalliques installées dans les égouts serpentant sous la piscine. La température voulue est ensuite répartie dans la piscine et les douches via des pompes à chaleur. Le système – nommé « Degrés bleus » – a été créé et installé par Suez Eau France. La société a déjà une douzaine de projets similaires à son compte.

Paris s’est fixé l’objectif d’encourager les piscines à réduire leur consommation d’énergie de 20% d’ici quatre ans

Source: hotel-design-secret-de-paris.com
Source: hotel-design-secret-de-paris.com

Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan de développement durable à Paris visant à réduire les émissions de gaz à effets de serre. Ce projet vise aussi à promouvoir les énergies renouvelables pour que l’administration parisienne s’appuie sur 30% d’énergie verte d’ici 2020.

Le réseau d’assainissement qui s’étend sur 2400 kilomètres, devrait trouver d’autres usages. Il se présente comme une alternative de chauffage attrayant pour les 39 autres piscines réparties à travers Paris. Hormis les piscines, 25 autres sites se sont déjà engagés dans des projets basés sur l’énergie renouvelable. L’hôtel de ville de Paris est déjà chauffé grâce au réseau des eaux usées depuis 2015.

Angleterre : Un club de foot s’offre le premier stade en bois qui marche au renouvelable

dans Développement durable par
zaha-hadid-architects-forest-green-rovers fr

Après l’imposition d’une alimentation végétalienne pour ses joueurs, le club de football britannique Forest Green Rovers innove encore. L’équipe, située à Nailsworth, Gloucestershire, a commandé un stade de foot qui deviendra le plus vert au monde. Poursuivre…

Le Maroc fera étalage de ses mosquées vertes à la COP22

dans Développement durable par
morocco-casablanca-hassanii-mosque

Gourmands en énergie, ces majestueux édifices sont appelés à être réhabilités. En marge de la conférence sur le réchauffement du climat (COP22) qu’il accueille à partir d’aujourd’hui à Marrakech, le Maroc a lancé un projet ambitieux tant que symbolique pour transformer 600 de ses mosquées en vert d’ici 2019. Poursuivre…

Blacksmith : un café artisanal à l’écoute de l’environnement

dans Citoyen Responsable par
Coffee fr

Dans ce café texan, point d’arome ou d’additifs artificiels. Les tasses sont recyclées ou compostées aussi bien que les grains de café et les déchets alimentaires qui sont distribués aux agriculteurs locaux… Plus que simplement servir le café, Blacksmith porte une attention sans faille à la responsabilité sociale, éthique et environnementale, afin que tout le monde puisse siroter son café la conscience tranquille. Poursuivre…

Nargis Latif: la fée qui transforme des déchets en maisons au Pakistan

dans Développement durable par
Source: Gul Bahao

Elle a des doigts de fée. Son cœur, lui, est rempli de compassion pour son peuple. Mais ce qui fait la force étonnante de Nargis Latif est sa pure bienveillance. Cette dame, née à Karachi, est à la tête d’une armée de chiffonniers qui l’aident à recueillir les déchets inorganiques et à les convertir en maisons pour les pauvres au Pakistan.

Source: Gul Bahao
Source: Gul Bahao

Chaque jour Karachi- la plus grande ville du Pakistan- produit jusqu’à 12 000 tonnes de déchets. Nargis Latif ne vise pas à mettre un terme à cela. Pleine de sagesse, la dame aux cheveux gris est consciente que la plupart des ordures produites par les grandes industries du pays font partie d’une chaîne incontournable d’une structure bien ancrée. De ce fait, elle vise plutôt à les convertir en matières rentables pour aider les nécessiteux.

Nargis Latif a fondé l’organisation sociale Gul Bahao qui signifie «faire couler les fleurs» dans sa langue. Elle et son équipe de ramasseurs d’ordures cherchent des déchets dans tous les coins et recoins et recueillent également du matériel industriel rejeté. Profondément motivée pour sortir les personnes démunies de la pauvreté, Nargis Latif continue à œuvrer sans relâche:

« J’ai toujours voulu innover et créer quelque chose d’utile pour l’humanité elle-même »

Nargis Latif a constamment su surmonter de nombreux obstacles. Il y a des moments où elle doit emprunter de l’argent. Et il y en a d’autres où cette guerrière se retrouve même à mendier afin d’utiliser l’argent recueilli pour transformer les déchets en maisons recyclées, en réservoirs d’eau, en meubles, en fourrage pour le bétail ou même en compost. Et il y a également d’autres moments où elle a été contrainte à voler en vue d’améliorer la vie de son peuple.

La plus célèbre de ses inventions reste la maison recyclée, appellée Chandi Ghar. Cette maison a été créée dans le sillage d’un terrible tremblement de terre détruisant la vie de milliers de personnes au Pakistan. Les Chandi Ghar ont alors été utilisées comme abris. Aujourd’hui, Nargis Latif a construit plus de 150 maisons recyclées à travers le Pakistan. La plupart d’entre elles servent de refuges pour des nomades pauvres dans le district de Tharparkar.

Hormis son extrême générosité et sa bienveillance, Nargis Latif a aussi une âme écologique. La femme a été témoin de l’impact négatif sur l’environnement causé par l’industrialisation du Pakistan. La combustion des déchets y est une pratique courante et le recyclage des ordures aiderait à diminuer la pollution.

Nargis Latif et son équipe assemblent également d’autres types de déchets organiques pour créer du compost qui est à la base du « Jardin aérien ». Il s’agit de deux échafaudages portant un large éventail de plantes. La dame a d’ailleurs eu la brillante idée de mettre à profit d’autres déchets organiques tels que les pelures de légumes et de fruits en les transformant d’une manière hygiénique et propre, en aliments pour animaux.

www.savethatstuff.com
www.savethatstuff.com

Clairvoyante, la dame nourrit aussi le désir d’améliorer la vie des femmes au foyer au Pakistan. Elle considère que ces dernières peuvent facilement utiliser le compost et les aliments pour animaux- qui sont des  produits économiquement viables- pour se lancer dans la plantation, vendre l’excédent de leur production, et élever du bétail pour de la viande et du lait d’autant plus que les prix des produits alimentaires montent en flèche.

Nargis Latif cherche similairement à engager les citoyens à devenir écoresponsables. Elle a mis en place des étals dans des marchés où des individus peuvent vendre leurs déchets secs. Elle exhorte également les citadins à vendre leurs ordures humides aux producteurs de produits agricoles. Nargis Latif participe étroitement à des projets environnementaux visant à inculquer la responsabilité écologique chez les enfants. Aujourd’hui, les étapes franchies par Nargis Latif, ainsi que ses inventions, bénéficient d’une reconnaissance internationale.

La maison «triple zéro» fait la fierté de Stuttgart

dans Développement durable par
Aktivhaus-B10

Dans cette ville allemande se dresse la B10. Ce n’est pas une nouvelle berline de luxe, mais plutôt une maison qui pourrait connaitre un succès similaire. Intelligent et  respectueux à 100 % de l’environnement, cet habitat qui peut se monter en deux jours chrono sera soumis à une étude pendant trois ans. Pour le moment, on lui connait déjà une grande qualité : celle de produire davantage d’énergie qu’elle n’en consomme, et cela avec zéro recours à l’énergie fossile.   Poursuivre…

Pays-Bas : Des routes faites de plastique repêché des océans

dans Développement durable par
PlasticRoad1

Dépolluer les mers tout en construisant des routes, c’est ce que permettra le projet Plastic Road d’ores et déjà qualifié de «génial» aux Pays-Bas. En effet, à Rotterdam, on roulera bientôt sur du plastique plutôt que sur du bitume. Du coup,  les déchets en plastique auront une nouvelle vie, et mieux,  les millions de tonnes de CO2 normalement émis dans la fabrication et la pose de l’asphalte seront déjoués. Poursuivre…

L’Allemagne accueille le plus grand complexe résidentiel non-polluant au monde

dans Développement durable par
Heidelberg Village

On dit de ce quartier allemand qu’il est le plus propre de la planète. La construction de son Heidelberg Village est en passe de conforter cette belle réputation. Ayant le double pouvoir de produire sa propre énergie et d’assainir l’air, il sera prêt fin 2017.  Poursuivre…

Aller en Haut