Menu

All

Monthly popular

Weekly popular

Daily popular

INSPIRER & AGIR – DES HISTOIRES QUI DONNENT ESPOIR

Category archive

Innovation sociale

Savons recyclés: Ces bulles qui sauvent des millions de vie

dans Innovation sociale par
Credit: feedthechildren.org

Le lavage des mains avec du savon est un acte banal au quotidien. Pourtant, le fait de se laver les mains peut sauver des vies. Il reste malheureusement l’une des pratiques les plus négligées en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud mais qui peut pourtant sauver des vies. Chaque année, plus de 3 millions d’enfants meurent de maladies transmissibles qui peuvent être évitées en améliorant l’hygiène et l’accès au savon. Le recyclage des savons, en particulier les savons d’hôtel, a donc été lancé dans le cadre d’un projet mondial visant à rendre le savon accessible et à sauver des vies.

Source: www.un.org
Source: www.un.org

Le lavage des mains avec du savon est l’un des moyens les plus efficaces et peu coûteux pour prévenir les infections. Néanmoins, il demeure un luxe pour de nombreuses personnes dans divers pays d’Afrique et d’Asie, ainsi que pour les réfugiés et les victimes de catastrophes naturelles. Des études ont prouvé que l’utilisation du savon est plus efficace que les vaccins ou les médicaments pour prévenir les décès chez les enfants liés à la diarrhée ou autres infections.

Le projet de recyclage a été lancé par Derreck Kayongo, un réfugié né en Ouganda et qui s’est rendu aux États-Unis où il s’est finalement installé. Le premier jour qu’il y séjourne dans un hôtel, il est surpris de constater qu’un large éventail de différents types de savons était offert par client. A son étonnement, il remarque que ces savons sont remplacés tous les jours. Il se demande alors ce qui est fait à ces savons partiellement utilisés ; il comprend qu’ils sont tout simplement jetés. En fait, plus de 2 millions de barres de savon sont jetées quotidiennement dans les hôtels américains.

Le fait d’avoir été un réfugié au Kenya et d’avoir survécu à des expériences difficiles au sein d’une communauté pauvre qui n’avait pas accès à une seule barre de savon, déclenche en lui un sentiment de révolte contre ce genre de gaspillage. Avec le soutien de sa femme, Derreck Kayonga créé alors le Global Soap Project qui devient alors une cause essentielle pour la survie des millions d’enfants dans les régions pauvres. Le projet consiste à relier des hôtels et des personnes vulnérables à travers le monde. Le fondateur est d’avis que:

Tant de gens souffrent de maladies parce qu’ils ne peuvent tout simplement pas se laver les mains avec du savon

source: pexels.com
source: pexels.com

Des hôtels comme Hilton et Intercontinental se sont associés au Global Soap Project. Au total, plus de 500 hôtels aux États-Unis se sont joints au programme. Le personnel de l’hôtel récupère les savons partiellement utilisés et laissés dans les chambres, puis les envoie ensuite dans les stations d’épuration où ils sont triés, traités, stérilisés et fondus à nouveau. Le seul coût que les hôtels doivent supporté est le transport de l’établissement vers l’usine de traitement. Les savons recyclés apparaissent comme nouveaux et expédiés vers des organisations non-gouvernementales (ONG) en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Ils sont distribués gratuitement lors de visites médicales ou lors de campagnes de sensibilisation.

Fort de son succès, le projet Global Soap a étendu ses activités en Europe où les hôtels ont montré la volonté d’allier leurs forces avec l’organisation pour sauver des vies. Jusqu’à présent, plus de 2 millions de barres de savon ont été distribuées dans 32 pays.

L’autre grand recycleur de savons d’hôtel est la Clean the World Foundation. Cette dernière distribue des produits d’hygiène aux populations des États-Unis et des pays en développement grâce à une collaboration avec des ONG. La Fondation partage la même vision que Global Soap Project: «transformer les déchets en trésors».

Le recyclage du savon réduit aussi en grande partie les déchets solides. Mis à part le recyclage du savon, la fondation encourage les hôtels à recycler les produits en plastique. Tout dernièrement, la Clean the World Foundation et le Global Soap Project ont travaillé en étroite collaboration pour maximiser leur impact dans le monde.

Un casque écologique et pliable pour les cyclistes

dans Innovation sociale par
eco-helmet-grid

Les cyclistes et motocyclistes qui portent des casques les trouvent parfois encombrants. Tel fut le cas pour l’américaine Isis Shiffer. Pour améliorer son confort, elle a alors inventé un casque écologique désormais connu comme l’EcoHelmet.
Poursuivre…

Brikawood: Une maison écologique construite avec des briques en bois

dans Innovation sociale par

La construction d’une maison n’a jamais été aussi simple et amusante. La startup française Catharhome a développé une brique en bois à la fois écologique et économique nommé Brikawood. Au final, la maison conçue avec se monte en moins de deux semaines, est solide, respectueuse de l’environnement  et de la réglementation thermique. Poursuivre…

Islande: une bouteille 100% biodégradable inventée par un étudiant

dans Innovation sociale par

Ari Jonsson est un nom qui ne vous dira pas grand-chose pour le moment. Mais son invention devrait rester dans les mémoires pour un bon moment. Ce jeune islandais a produit une bouteille d’eau biodégradable à partir d’algues, totalement sans danger pour la consommation humaine.  Imaginez toute le plastique dont il aidera le monde à se passer! Poursuivre…

Un réfrigérateur solaire pour lutter contre la famine

dans Innovation sociale par
Source: http://3blmedia.com/

Augmenter la production alimentaire ne suffit pas pour atteindre une génération «zéro famine». Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), environ 30% de la nourriture produite dans le monde est gaspillée avant même d’être consommée. En réduisant le gaspillage alimentaire, le monde peut indéniablement avancer vers vers l’éradication de la famine qui frappe encore nombreux pays africains.

Credit: https://www.changemakers.com
Credit: changemakers.com

Le gaspillage alimentaire est présent dans toute la chaîne d’approvisionnement pour diverses raisons. L’un des facteurs clés est l’absence de conservation des aliments et savoir faire. Ce problème est en voie d’être réglé grâce à la réfrigération solaire- un système révolutionnaire conçu par Arne Pauwels, un inventeur belge titulaire d’une Maîtrise en Développement des Produits de l’Université d’Anvers en Belgique.

Le jeune homme a développé ce système de réfrigération lors d’un voyage en Ethiopie pour des recherches universitaires.

Choqué par la quantité de nourriture gaspillée à cause de la chaleur, il a décidé de trouver une solution adéquate et durable.

Arne Pauwels a conçu le Wakatiun réfrigérateur solaire portable peu coûteux. Ce nom a été choisi pour sa signification, Wakati voulant dire le temps en swahili. Il pense que son invention permettra aux agriculteurs d’économiser du temps et de l’argent puisqu’ils doivent parcourir de très longues distances pour vendre leurs produits et que d’ordinairement, un bon nombre de ces produits alimentaires périssent durant ces trajets interminables. Le Wakati permet de conserver ces produits pendant le voyage et sert aussi à stocker des denrées alimentaires plusieurs semaines après la récolte, sans craindre que ces dernières deviennent impropres à la consommation.

Le Wakati d’Arne Pauwels est composé d’un boîtier portable contenant un ventilateur placé en face d’une petite cuve d’eau. Un panneau solaire générant 3 watts d’énergie alimente le ventilateur qui, à son tour, crée un microclimat frais et humide à l’intérieur de la boîte. Ce système permet de conserver les aliments de manière efficace puisqu’ils ne perdent pas leur humidité naturelle. Pour fonctionner, le Wakati n’a besoin que de 190 ml d’eau et consomme approximativement 1% de l’électricité nécessaire au fonctionnement d’un réfrigérateur conventionnel.

Credit: https://i.ytimg.com
Credit: i.ytimg.com

Ce réfrigérateur solaire a fait ses preuves en Afrique. Il permet de conserver environ 150 à 180 kg de fruits et légumes pendant 10 jours dans les pays où la conservation des aliments souvent ne dépasse pas deux jours. Ce microclimat crée en outre un environnement stérile à l’intérieur de la boîte.

Technologie d’impression 3D

Les premiers modèles Wakati ont été développés en Afrique avec des matériaux locaux. Arne Pauwels, homme de vision, a sans cesse continué d’adapter son réfrigérateur solaire afin qu’il soit le plus efficace possible et le moins cher quelque soient les conditions climatiques.

Il a récemment utilisé le même concept de réfrigération solaire pour fabriquer des réfrigérateurs solaires en se basant sur la technologie d’impression 3D. Déjà, 100 unités ont été réalisées avec l’aide de Materialise, une entreprise devenu leader sur le marché de l’impression 3D. La société a accepté d’épauler le jeune inventeur parce que sa vision de l’entreprise est de «créer un monde meilleur et plus sain ». La société, basée en Belgique, s’est également imposée comme le premier bureau du Prototypage Rapide dans la région de Benelux.

L’ONG néerlandaise Cordaid soutient aussi Arne Pauwels dans ses efforts à combattre la famine dans le monde. Un grand nombre de réfrigérateurs solaires fabriqué grâce à l’impression 3D ont déjà été distribués en Ouganda, Haïti et même jusqu’en Afghanistan, souvent frappée par la sécheresse et et les problèmes économiques.

Un parasol intelligent pour aider les pèlerins durant le Hadj

dans Innovation sociale par
Haj umbrella

A travers le monde, les Musulmans  se préparent pour le pèlerinage annuel du Hadj, prévu du 9 au 14 septembre. Il fera chaud, voire très chaud même en Arabie saoudite, ou de nombreux pèlerins peuvent être soumis à des coups de soleil, a averti une étude menée par l’Institut du Serviteur des Deux Saintes Mosquées pour le Hadj et la Omra (le petit pèlerinage). Avec cette canicule permanente, une entreprise Arabo-palestinienne a inventé un parasol intelligent pour ceux qui effectueront le pèlerinage à La Mecque. Poursuivre…

Des belges transforment l’urine en bière et en engrais

dans Innovation sociale par
urine
La machine qui transforme l’urine en eau potable

En Belgique, une équipe de chercheurs de l’Université de Gand, lance l’opération « Pee of science » en créant une machine capable de  transformer l’urine en eau potable et en engrais. Bien qu’il existe d’autres options pour le traitement des eaux usées, le système dont il est question, utilise une membrane spéciale, économe en énergie et applicable dans les zones hors réseau électrique. Poursuivre…

Une tente solaire consolide le gagne-pain des pêcheurs au Malawi

dans Innovation sociale par
fishermen

La tente de séchage solaire contribue à offrir une vie meilleure à toute une communauté de pêcheurs Malawites. Car non seulement elle leur apporte le sourire, mais elle remplit également leur porte-monnaie. Poursuivre…

Un adolescent de 14 ans invente une imprimante braille en Lego

dans Innovation sociale par

Braille_printer-300x169

Shubham Banerjee

Le garçon, d’origine indienne, qui a inventé une imprimante portable Braille à faible coût, travaille maintenant avec le géant de la technologie Microsoft. Ce dernier a intégré l’invention avec Windows et l’a rendu facilement accessible aux malvoyants. Shubham Banerjee est un étudiant de huitième année à Santa Clara, en Californie. Ce jeune garçon de 14 ans a été invité par Microsoft pour mettre en valeur sa Braigo imprimante 2.0 lors d’une foire technologique organisée par la société à New York. Poursuivre…

Des machines transforment des déchets plastiques en objets utiles

dans Innovation sociale par

Recycler vos plastiques grâce à une machine que vous construirez vous-même, est désormais possible.  Dave Hakkens a créé une série de machines de recyclage de plastique. Ses plans, ses divers astuces sont disponibles gratuitement en ligne. Poursuivre…

Aller en Haut